La vie des Guillis

Ça faisait longtemps…

Partager sur Facebook

On a le droit de dire en tant que maman qu’on a pas vu le temps passer ?

Je reviens sur mon blog cette fois-ci avec plus de régularité j’espère, quid de mes 3 petites tornades dont la dernière est arrivée il y a déjà 10 mois. Pffff !

Vous l’aurez compris j’oscille entre ma casquette de maman, mère d’élève, femme de monsieur, gouvernante en chef de la logistique domestique et la volonté de faire grandir mon projet embryonnaire de guide web de sorties familiales.

Oui mais voilà, ma dernière, ma poupette d’amour me fait hésiter, comment conjuguer l’envie de voir un maximum de ces premières fois et en même temps mener mes premières fois dans le monde entrepreneurial.

Bon, bref, je ne vais pas énumérer toutes les questions qui filent dans ma tête, je vous aurais perdu avant la fin de mon texte.

 

Partons sur le concret de la situation actuelle : le confinement !

J’ai lu qu’on allait traverser 5 phases psychologiques durant le confinement, la première correspondant à la survie. On vient de la terminer et je dois dire que 15jours pour accepter, accueillir et finalement s’adapter étaient nécessaires pour tous.

On a senti la pression descendre petit à petit. Et je suis désormais en mesure de dire que ce confinement resserre les liens avec nos enfants. On les découvre en tant qu’élève, on comprend mieux certaines de leurs difficultés dans l’apprentissage, on encourage, on rassure… et on tente de rétablir la confiance en soi, leur confiance en eux et leur confiance en nous. Et surtout, on prend le temps de jouer et de partager des activités : cuisine, construction, loisirs créatifs.

Alors oui ! L’école à la maison est beaucoup moins académique… mais est-ce grave ?

J’en profite pour mettre un lien qui m’a aidé à prendre beaucoup de recul, il s’agit d’une chronique buissonnière faite par @edusens pour faire ses devoirs en s’amusant. Je partage ses conseils car ils ont été testés et en mis en application direct sur ma bande de guilis. Alors autant relayer les bonnes astuces !

Prenons le temps de ce confinement de manière positive !

Il faut quand même être réaliste cette situation inédite a quand même du bon, mis à part l’aspect sanitaire et médical qui je l’espère permettra à un maximum de personnes de ne pas être touché par le virus. Je vais me focaliser sur les choses quotidiennes qui sont en temps normal très énergivores : le lever des enfants et leur préparation jusqu’au début de leur journée scolaire puis la course du soir qui commence dès la fin de l’école et toutes les tâches à accomplir avant les 20h30, heure du coucher conseillé. Faut bien que les parents se reposent aussi, hein ?

Et bien l’avantage premier du confinement est qu’on est sur place et qu’on peut modifier l’ordre de toutes ces étapes, du moment que la boucle soit bouclée à la fin de la journée.

Nous avons la chance aussi que je sois en congé parental et que papa guili fasse du télétravail, du coup on mange tous ensemble même les midis et le soir en 2 secondes il descend l’escalier pour augmenter l’effectif du personnel encadrant.

On ne va pas se mentir, une journée avec des enfants : c’est du non-stop. Mais avec le confinement, on a beaucoup moins la pression de la montre ! 15/30 minutes de retard… finalement ce n’est pas bien grave. (Surtout ne pas oublier ça pour le post-confinement : perdre du temps à un moment, c’est souvent en récupérer sur autre chose).

 

Alors voilà, je ne vais pas me lancer dans un journal de bord du confinement, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Les activités sont différentes et surtout les émotions des grands et des petits se gèrent plus ou moins facilement. Cette journée a été compliquée… demain sera meilleur.

 

Profitons de ce confinement pour être créatif et essayer des nouvelles choses !

Je suis sûre que vous avez remarqué ça aussi, les gens s’adaptent, les bons plans s’échangent, les réseaux de parents s’activent, les entreprises offrent et proposent des contenus pour nous aider à occuper nos enfants. De nouvelles routines se mettent en place et impactent aussi notre manière de consommer : moins de déchet, on recycle les cartons, on détourne des utilisations. Et puis, on prend le temps de prendre des nouvelles de nos proches et amis.

N’oublions pas aussi les enseignants et les professionnels de la petite enfance qui cherchent à garder le lien avec les petits. Tu y crois ! Même le multi accueil des tout-petits a mis en place un web groupe pour recevoir des vidéos : des coucous, des idées d’activités, des livres lus…. et sûrement d’autres surprises. Nous avons hâtes de suivre toutes ces aventures !

Et c’est en cela que je trouve le côté positif ! On fait comme les enfants : on enlève nos limites et barrières d’adultes… Nos esprits s’ouvrent et ça fait du bien ! Écoutez les, ils vont vous aider à grandir !