La vie des Guillis

Départ pour l’aventure… (pour les vacances)

Partager sur Facebook

Je me suis souvent demandée, si j’avais un seul pouvoir magique lequel serait-il ? Eh bien, après avoir pesé les pour et les contre, je dirais : la télé-transportation ! Un claquement de doigt et j’embarque toute ma petite famille vers une nouvelle destination. Ça serait le top du top et ça résoudrait beaucoup de casse-têtes dont celui de la préparation des valises : j’ai oublié quelque chose, pas de problème ! Je claque des doigts et petit saut à la maison pour récupérer le doudou préféré.

Et surtout, oh surtout, on éviterait les longs trajets en voiture et tout ce que ça comporte (le stress de la route, l’énervement des enfants qui augmente la dose de stress des parents, les » on est bientôt arrivé ? » alors que ça fait 5 minutes qu’on roule… etc…).

Enfin, avec des SI, on referait le monde… et ce n’est pas pour demain. Alors autant revenir dans la réalité et trouver La solution pour que les vacances commencent dès le démarrage du moteur du bolide familial.

La solution que j’ai trouvée, c’est la préparation du sac de survie qui fera le trajet dans le même compartiment que nous ! Je le signale car dans le feu de l’action du chargement du coffre et parce qu’on a toujours une heure de retard avec l’heure de départ idéale ; il se peut que ce sac se retrouve sous la quantité de valises et donc loin, très loin de mes mains.

Donc voici le contenu de mon sac de survie et j’avoue que les trajets sont beaucoup plus détendus grâce à ces quelques astuces :

Pour leurs propriétés calmantes et relaxantes : doudou et tétine
Pour le bien être des pupilles : les lunettes de soleil prêtes à prendre place sur le petit nez des guilis
Pour les moments d’imagination : des minis livres et un petit jouet
Pour une ambiance apaisante : on a opté pour un CD de musiques relaxantes spécial voyage ; les CD d’histoires ne sont pas mal non plus ainsi que les contes musicaux (Pierre et le loup ou le carnaval des animaux)
Pour les petites faims : des trucs à grignoter qui sortent de l’ordinaire (laissez aller votre imagination gourmande, après tout, c’est les vacances)
Pour créer l’effet de surprise, en cas de dernier ressort pour un retour au calme immédiat : je conseille d’emmener un objet surprise, celui qui va captiver la curiosité. Je peux donner en exemple un stylo 4 couleurs, une calculatrice, une mini loupe, un robot transformable, un casse tête… le temps qu’ils comprennent à quoi sert l’objet, comment l’utiliser, comment le démonter et remonter…. Vous aurez eu droit à 30 min de calme !
Pour les coups durs » malade en voiture » : le kit de premiers secours (une grande serviette éponge pour recouvrir le guili s’il change de couleur, une poche plastique, de l’essui-tout et du gel hydroalcoolique pour se laver les mains) en attendant la prochaine aire d’autoroute.

Et voilà, parés pour les vacances, il ne restera plus qu’à gérer papa guili qui oublie des fois ses règles de bienséance lorsqu’il « pilote ». Mais ça, c’est une autre histoire…